C’était improbable mais Clisson l’a fait.

Bon, oui, je sais que Clisson est une ville accueillante, que son histoire fait d’elle une ville atypique mais pour la comprendre, il faut remonter quelques centaines d’années, précisément juste après les guerres de Vendée, là où la ville de Clisson a été détruite à 87%.
Abandonnée, déclarée ville martyre, c’est à l’initiative de Pierre et François Cacault qui vont venir s’installer dans le vieux quartier de la Madeleine pour y ouvrir un musée-école

Quoi, un musée école ?

Dans une ville complètement abandonnée ? …. Ils sont plutôt avant-gardistes les clissonnais pour accepter que l’on fasse de leur ville un lieu où les artistes pourront s’exprimer. C’était tout à fait improbable de faire venir des artistes sur un site dont personne n’a jamais entendu parler (Clisson est une ville qui compte aujourd’hui quelques 7095 âmes) les frères Cacault vont inviter un nombre important d’amis qu’ils ont connu au cours de leur séjour en Italie parmi lesquels Frédéric Lemot, lui aussi artiste, amateur d’art qui, en arrivant à Clisson, va tomber tellement amoureux de la ville qu’il va décider de s’y installer…il achètera le château puis fera construire la maison du jardinier, copie conforme des fermes Toscanes telles qu’on pouvaient les trouver en Italie….

Quoi, une ferme toscane ?

architecture-rustique-italiennes-credit-emmanuelle-marguinaud (1)Dans une ville complètement abandonnée ? pourquoi faire ? Les Clissonnais ont accepté que l’on fasse de leur ville une ville au style italianisant alors que l’on peut supposer que leurs préoccupations pouvaient être  autres après les guerres de Vendée.
Ils sont plutôt avant-gardistes les clissonnais, ils se sont exprimés dans une architecture tout à fait improbable. Le temps a fait le reste, toute la ville s’est parée de génoises, de baies en plein cintre… on y a même planté des pins parasols, des ifs et même ces dernières années, des oliviers
Et puis, il y a 10 ans, un Clissonnais a voulu organiser un « festival de musiques extrêmes » présenté comme tel en bureau municipal susceptible d’accueillir 1500 festivaliers… pas de problème, c’est plutôt banal finalement pour la ville de Clisson, nous avons déjà un festival les médiévales, un festival les Italiennes, un festival de peinture…. Pas de quoi bousculer la ville encore une fois…Le succès de ce festival va être au-delà de toutes espérances, de 1500 attendus, la ville de Clisson va dépasser les 10000 festivaliers la première année.

Quoi, un festival de musique métal ?

Hellfest ? la fête de l’enfer ? ils sont plutôt avant-gardistes les clissonnais pour accepter que l’on fasse de leur ville un lieu où l’on invite des artistes ?

Crédit Ronin 2017

Crédit OTVN

 

Et puis, j’y suis allée, la première fois il y a huit ans… le site n’était pas alors installé comme aujourd’hui et comme ce n’était pas ma musique, c’était également improbable mais j’ai aimé toutefois cette foule où tout le monde se parle… atypique vous me direz ? Oui, mais tellement sympathique !

Hier, j’y suis retournée, j’avais entendu dire que le site était ouvert tous les jours à tous….Sensation étrange, il ne reste que la warzone, d’où surplombe la statue de Lemmy Kilmister, une œuvre parmi tant d’autres restées sur place…Fais-je partie des conformistes qui ont été réfractaires à cette musique depuis des années ? 

Crédit OTVN

Crédit OTVN

Crédit OTVN

Crédit OTVN

La warzone me met très mal à l’aise…Je déjeune puis je décide d’y retourner dans l’après-midi, inutile de rester sur une première impression. Je repère de nouveau les lieux… vu sous un autre angle, la war zone n’est finalement qu’un moyen de communicationanticonformiste qui permet de provoquer, agacer, déclencher, créer, défier, braver, entraîner, irriter mais également inspirer, donner, encourager, éveiller, enflammer…
Les différents décors du Hellfest sont une expression cathartique de la vanité humaine avec une présence récurrente de crânes, horloge, choix délibéré de sculpture en métal aujourd’hui couvertes de rouille selon de nombreuses études sociologiques publiées ces dernières années

C’était improbable mais de tout temps, je me plais à imaginer que les verbes cités ci-dessus ont été ceux utilisés pour chaque nouveauté.

C’était improbable mais Clisson l’a fait

Dalmasia SERVICE accueil et guide